News > Valérian : Luc Besson n'en peut plus des films de super-héros et de leur 'propagande'

Valérian : Luc Besson n'en peut plus des films de super-héros et de leur 'propagande'

Franco-belge Le 11 aout
11
par Republ33k
Valérian : Luc Besson n'en peut plus des films de super-héros et de leur 'propagande'

En pleine promotion de Valérian à l'international, Luc Besson a tiré à boulet rouges sur le genre super-héroïque, qu'il compare à de la propagande.

Comme le rapporte notre cher collègue François Léger sur Première, le réalisateur s'est en effet montré hostile à la multiplication des films de super-héros au micro du site brésilien Cine Pop. Il s'y dit "carrément fatigué" par le genre et ajoute que "c'était super il y a dix ans quand on a eu le premier Spider-Man et Iron Man. Mais maintenant on est au numéro cinq, six, sept [...] je suis perdu."

Il faut dire que Luc Besson a emboîté le pas de nombreux autres réalisateurs, dont John McTiernan, en parlant sans détour de propagande :

"Ces films sont là pour montrer la suprématie de l'Amérique et comme ils sont super. Enfin, quel pays dans le monde aurait le cran d'appeler un film Captain Brésil ou Captain France ? Personne ! On aurait honte et on se dirait qu'on ne peut pas faire ça. Ils peuvent. Ils peuvent appeler un film Captain America et tout le monde trouve ça normal. Je ne suis pas là pour la propagande, je suis là pour raconter une histoire."

Une histoire qu'on avait parfois du mal à voir dans son adaptation de Valérian, qui partage d'ailleurs de nombreuses caractéristiques avec les films de super-héros modernes, mais on peut comprendre une partie des propos de Besson malgré tout.

Reste à savoir si Captain America est un personnage de propagande à l'heure actuelle. On vous laisse en discuter ci-dessous !

Source 

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?