News > AAARG, c'est pas du tout fini.

AAARG, c'est pas du tout fini.

Général Le 27 oct 2015
2
par Sullivan
AAARG, c'est pas du tout fini.

Berné tel Albert Dupontel des grands jours par l'annonce du fondateur d'AAARG la semaine dernière, je me faisais le relai du triste arrêt d'AAARG, qui était à n'en pas douter l'un des plus dignes représentants de la BD Punk et indé' chez votre libraire préféré. Et c'est peu dire que je suis heureux de m'être trompé, puisque depuis ce coup de poignard au coeur de nombreux et fidèles lecteurs, Pierrick Starsky a lui-même annoncé le retour d'AAARG au format mensuel, dans une version repensée.

Désormais distribué en presse, le titre offrira toujours de la BD comme il sait le proposer, en plus de 8 pages liées à l'actualité, sûrement traité au vitriol. À noter pour les considérations pragmatique que le titre voit son prix chuter d'une quinzaine d'euros à 4€90, pour une petite soixantaine de pages sacrifiées seulement (100 contre 168 auparavant). 

Voir la liste de toutes les nouveautés d'AAARG mensuel.

Bref, une vraie bonne nouvelle pour le paysage BD français, qui a bien besoin d'un tel acteur pour secouer ses solides et parfois inamovibles fondations. D'ailleurs, ce n'est pas à mon habitude mais je vais paraphraser un collègue de Diacritik, qui a su poser les mots exacts sur le pourquoi de l'existence de ce magazine ô combien particulier : 

" AAARG! est une revue de « bande dessinée et culture populaire », portant au pinacle la contre-culture avec des one-shot aux fonds et aux formes différentes (strip, format long, polar, humour, horreur, SF…) et des dossiers, des récits courts et des nouvelles, des entretiens. Une sorte de journal idéal en somme, que les créateurs de AAARG! avaient envie de lire à une époque où ils pointaient un « manque d’offre convaincante dans le domaine »

Vous savez maintenant ce qui vous reste à faire : économiser 5€ chaque mois pour faire vivre une BD différente, et ce dès Février 2016, ou lors du festival d'Angoulême pour les plus passionnés d'entre vous. 

Écouter aussi (parce qu'on en parle) : Popcast #53 - Jessica Jones, Blizzard et le retour du Meta-Baron

galerie photo Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?