News > L'ACBD dévoile sa sélection pour son prix 2018, avec une seule auteure sur 17

L'ACBD dévoile sa sélection pour son prix 2018, avec une seule auteure sur 17

Général Le 13 nov
0
par LiseF
L'ACBD dévoile sa sélection pour son prix 2018, avec une seule auteure sur 17

Chaque année, le prix ACBD récompense une BD parmi les sorties de l'année en cours. L'idée, selon l'association des critiques et journalistes de bande dessinée, est de "soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie". L'association a dévoilé sa liste de nommés pour le prix 2018, et c'est la douche froide : sur quinze albums sélectionnés et dix-sept auteurs en tout, seule une femme est sélectionnée.

Il s'agit de Chantal Montellier avec son album Shelter Market, publié aux Impressions nouvelles. Et voici la liste complète des albums nommés :

- L’Aimant de Lucas Harari, Sarbacane
- Alexandrin : l'art de faire des vers à pieds de Pascal Rabaté et Alain Kokor, Futuropolis
- Ces jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher, Glénat
- Imbattable T1 : Justice et légumes frais de Pascal Jousselin, Dupuis
- La Saga de Grimr de Jérémie Moreau, Delcourt
- La Terre des fils de Gipi, Futuropolis
- Le Joueur d’échecs de David Sala, Casterman
- Mazzeru de Jules Stromboni, Casterman
- Opération Copperhead de jean Harambat, Dargaud
- Paiement accepté de Ugo Bienvenu, Denoël Graphic
- Scalp : la funèbre chevauchée de John Glanton et de ses compagnons de carnage de Hugues Micol, Futuropolis
- Shelter Market de Chantal Montellier, Les Impressions nouvelles
- Ter T1 : L’Étranger de Rodolphe et Christophe Dubois, Daniel Maghen
- Une sœur de Bastien Vivès, Casterman
- Voltaire amoureux T1 de Clément Oubrerie, Les Arènes BD

Certes il y a du très bon dans cette sélection, il n'empêche que ce constat sonne comme un pied de nez, surtout après la polémique qui a secoué Angoulême en 2016. En plus de bons albums réalisés par des femmes en 2017, il y en a plein : je pense par exemple au second tome de Culottées par Pénélope Bagieu, à l'adorable Bergères Guerrières illustré par Amélie Flechais, au puissant Betty Boob par Véro Cazot et Julie Rocheleau, à l'attachant Idéal Standard par Aude Picault ou encore au poignant Collaboration Horizontale par Navie et Carole Maurel. Et ce ne sont que quelques BD parmi toutes celles scénarisées et dessinées par des femmes, qui se font peu à peu une place dans le monde du neuvième art, malgré ces sélections discriminantes.

Il n'y a pas de quoi traiter l'ACBD d'association sexiste : très récemment par exemple, le prix ACBD-Québec a été remporté par Isabelle Arsenault et Fanny Britt pour leur album Louis parmi les Spectres. Cependant, le monde de la bande dessinée est encore trop inégalitaire aujourd'hui pour qu'on puisse se permettre de dire "il n'y a qu'une femme, tant pis !". Rappelons que la moitié des femmes auteures de BD vivent sous le seuil de pauvreté.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?