News > Le Grand Prix d'Angoulême 2016 s'attire les foudres d'un boycott

Le Grand Prix d'Angoulême 2016 s'attire les foudres d'un boycott

Général Le 05 jan 2016
2
par Strafeur
Le Grand Prix d'Angoulême 2016 s'attire les foudres d'un boycott

Chaque année, le Grand Prix du FIBD est sujet à débat, aussi bien dans sa sélection que dans son ultime vote ; souvenez vous d'Akira Toriyama en 2013 par exemple, même si de nombreuses autres histoires viennent étayer cette logique.

L'édition 2016 ne déroge pas à la règle avec une liste d'auteurs retenus pour le grand prix qui pose problème. En effet, sur la trentaine d'artistes en lice, on ne trouve tout simplement aucune femme, un vrai problème quand on sait qu'il y a de nombreuses auteurs de sexe féminin qui rencontrent un succès critique et commercial toute l'année, et ce depuis longtemps.

De quoi faire grincer des dents puisque l'on ne compte plus le nombre de dessinatrices ou de scénaristes présentent dans la profession et réalisant des carrières comparables à leurs homologues masculins, ici parfois même gênés par une telle sélection, à l'image de Riad Sattouf qui a préféré demander son retrait pour faire de la place à ses homologues féminins. 

C'est donc sans grande surprise que le Collectif des Créatrices de Bande Dessinée contre le sexisme appel à boycotter le Grand Prix de cette quarante troisième édition, afin de faire respecter leur travail.
Rappelons au passage que sur l'ensemble de ses éditions, le FIBD n'a décerné qu'une seule fois son Grand Prix à une femme en la personne de Florence Cestac (Les Déblok) qui ne manque pas de signer une satire à l'attention de l'organisation de ce dernier (voir ci-dessous, en galerie).

Source
 

galerie photo Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?