News > Le rendu du rapport Racine, sur la situation de auteurs en France, serait décalé à début février

Le rendu du rapport Racine, sur la situation de auteurs en France, serait décalé à début février

Général Le 17 jan 2020
0
par LiseF
Le rendu du rapport Racine, sur la situation de auteurs en France, serait décalé à début février

Chaque année en ce mois de janvier, le monde de la BD se prépare au festival d'Angoulême et aux événements qui l'accompagnent. Cette année pourtant, un autre événement est sur toutes les lèvres : le rendu du rapport Bruno Racine. Réclamé hier par Marion Montaigne au micro de France Inter et sur les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines par de nombreux auteurs, sa date de rendu a apparemment été décalée à début février.

C'est ce qu'affirme Stéphane Dreyfus, journaliste en charge de la bande dessinée chez La Croix, qui tient l'information d'une source proche du ministre de la culture. Ce rapport, commandé par Franck Riester au mois d'avril 2019, avait pour but de trouver une solution à la précarité croissante à laquelle font face les auteurs. Et peut-être, de proposer un vrai statut leur assurant une meilleure protection. Comme l'expliquait Actualitté, le ministre de la culture avait alors détaillé les finalités du rapport Racine.

"Cette réflexion devra permettre d’adapter les politiques publiques existantes en faveur des artistes, auteurs et créateurs, en proposant de nouvelles orientations d’action publique si cela se révèle nécessaire"

Une mission nécessaire donc, pour trouver une issue à la crise. Le rapport était prévu pour novembre, mais n'a finalement pas été rendu à cette date. Dans sa lettre ouverte hier, Marion Montaigne le réclamait pour avant Angoulême, afin de permettre aux auteurs et éditeurs de profiter de ce moment pour en débattre. C'est finalement début février qu'il devrait arriver... Si tout se passe bien ! Légitimement, l'impatience monte du côté des auteurs. Le scénariste Thomas Cadène a commenté la nouvelle sur twitter :

"La surprise est totale, le foutage de gueule, intégral. Monsieur le ministre, épargnez nous votre visite au festival, on sait maintenant que vous vous foutez de nous."

Il va donc falloir prendre son mal en patience. La venue du président Emmanuel Macron au festival d'Angoulême avait été évoquée, mais dans le climat actuel, il ne serait pas étonnant qu'il change son programme...

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?