News > Salon virtuel : Glénat réitère avec la Artist Alley #2

Salon virtuel : Glénat réitère avec la Artist Alley #2

Général Le 11 mai 2021
0
par La Redac
Salon virtuel : Glénat réitère avec la Artist Alley #2

Voilà maintenant plus d'un an que la Covid a mis un terme aux festivals et autres salons de bande dessinée, privant ainsi des millions d'amateurs férus de ce genre d'événements. De multiples alternatives ont donc vu le jour pour pallier au manque, depuis les festivals virtuels aux expositions numérisées. 

Une initiative particulière avait notamment retenu l'attention du public : la Artist Alley de Glénat, lors du festival d'Angoulême. Après le succès du premier événement en janvier 2021, la maison d'édition persiste et signe : voici venir la Artist Alley #2.

Garder le lien entre artistes et lecteurs

À l'origine de l'initiative, l'éditeur souhaitait préserver le contact entre auteurs et lecteurs, habituellement traduits par les traditionnelles séances de dédicaces en festivals qui n'ont pu se tenir cette année. Qu'à cela ne tienne, Glénat avait alors décidé de mettre en place sur quelques jours une plateforme sur laquelle d'innombrables grands artistes de la maison d'édition se sont retrouvés, et où le public pouvait échanger avec eux et surtout leur commander des dessins.

Au total, c'est plus de 15 artistes qui ont participé, et quelque 500 dessins vendus en quatre jours pour un total de 35 000€. Pas mal ! Cette première édition s'était organisée dans le cadre du festival (numérique) d'Angoulême, et à l'approche du Lyon BD Festival, autre grande messe francophone du 9e art, il n'est pas surprenant de voir Glénat réitérer l'expérience.

Rendez-vous donc du 11 au 13 juin sur le site de la Galerie Glénat pour découvrir un nouveau panel d'auteurs et leur commander des dessins exclusifs. Pierre Alary, Paola Antista, Virginie Augustin, Fabien Bedouel, Christophe Chabouté, Vincenzo Cucca, Olivier Frasier, Maran Hrachyan, Clément Lefevre, Maëster, Jul Maroh, Carole Maurel, Marion Mousse, Alexis Nesme et Sandrine Revel seront là, du très très beau monde.

Et petit plus non négligeable : Glénat assure dans son communiqué que l'intégralité des bénéfices engrangés seront bien reversés aux auteurs (hors frais de gestion). Quand on connaît la situation difficile des auteurs en ce moment et leurs relations tendues avec les éditeurs lors des séances de dédicaces en festivals (rarement rémunérées, on le rappelle), on ne peut que saluer le geste.

 

***

Article rédigé par Jaime Bonkowski

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?