News > Les mangas, c'est sexiste ? La question fait débat sur internet

Les mangas, c'est sexiste ? La question fait débat sur internet

Manga Le 17 oct
9
par LiseF
Les mangas, c'est sexiste ? La question fait débat sur internet

Les amateurs de manga font face à un cliché qui a la peau dure : les mangas mais aussi les animes sont souvent taxés de sexisme, encore aujourd'hui où la culture populaire tend à devenir plus paritaire. Et en ce moment sur YouTube, le débat bouillonne. Qui est à l'origine de ce débat ? Il s'agit de la chaîne Draw my news, animée par Linh-Lan Dao pour FranceInfo. La journaliste a publié une vidéo sur le sujet, prenant pour exemple des oeuvres bien connues telles que Nana, Fruits Basket ou encore Nicky Larson.

Alors, les mangas sont-ils vraiment sexistes, si tant est qu'on puisse tous les ranger dans une même case ? Vous vous en doutez, les fans de cette culture ne sont pas restés sans rien dire...

La réponse d'Akata

On vous en parlait le mois dernier, Akata a lancé L'instant Shôjo, une émission qui déboulonne les clichés liés à ce type de mangas. Parce qu'en France, ce genre est souvent vu comme une série de stéréotypes où sexisme et niaiserie se mêlent joyeusement. Akata s'est proposé d'apporter un regard frais, nouveau sur ce genre, permettant de mieux le comprendre et mieux l'appréhender. Sans surprise, l'éditeur Bruno Pham a donc décidé de réagir aux propos de Draw my news, dans une vidéo fort intéressante.

Le débat est lancé ! En ce qui concerne les deux vidéos, je trouve que les messages ont le mérite d'être présentés de manière pacifique, sans véhémence, ce qui n'est pas le cas de toutes les réponses adressées à Linh-Lan Dao... La question du mouvement Me Too, qui a eu visiblement peu d'impact au Japon, est intéressante. Bruno Pham fait remarquer que ce mouvement, initié en Occident, ne va pas forcément impacter le Japon puisque c'est un pays asiatique. Et ce serait partir du principe que l'occident détient la culture dominante, d'imaginer qu'il prend systématiquement le rôle de tête de file.

Peut-on juger une culture ?

Cela dit, je ne suis pas d'accord avec tous ses propos : il différencie le personnage de Tohru de Blanche Neige parce que Tohru (de Fruits Basket) a décidé par elle-même de faire le ménage et ne fait pas que ça de sa vie. C'est vrai, mais il n'empêche que c'est elle qui s'occupe de toutes les corvées chez les Sôma, en plus de son travail d'agent d'entretien dans un immeuble. J'adore cette série et oui, c'est vrai qu'elle présente plein de personnages féminins forts. Mais le calvaire que vit Tohru m'a toujours semblé problématique, d'autant plus que c'est le personnage principal.

Mais ce ne sont que des considérations personnelles : en fait, il est difficile de juger des oeuvres japonaises d'un point de vue européen. Les moeurs sont extrêmement différentes et notre vision est forcément partielle. Alors les mangas sont-ils sexistes ? Ce serait trop simpliste de le déclarer. Doit-on remettre en cause la vision de la société que certains d'entre eux nous présentent ? Tout à fait ! D'ailleurs Akata propose des oeuvres hyper variées, offrant une vision des relations humaines plurielle, avec par exemple Le mari de mon frère, Aromantic (love) story ou éclat(s) d'âmes. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?