News > The Dungeon of Black Company, un manga qui critique le patronat, bientôt chez Komikku

The Dungeon of Black Company, un manga qui critique le patronat, bientôt chez Komikku

Manga Le 07 juin
0
par LiseF
The Dungeon of Black Company, un manga qui critique le patronat, bientôt chez Komikku

Ce matin nous vous parlions de la sortie chez Glénat du manga français Mortician mais rassurez-vous, les japonais ont toujours leur place dans nos rayons ! Komikku vient d'annoncer un manga pour le moins suprenant intitulé The Dungeon of Black Company.

À première vue, il s'agit d'une histoire fantastique comme on en voit beaucoup : le personnage se retrouve projeté dans une dimension surnaturelle et coincé dans un labyrinthe magique. Sauf que le manga propose une double-lecture, avec en sous-texte une critique du monde du travail au Japon.

Kinji est un NEET, soit un individu qui vit en dehors du système. Poussé par l’ambition de ne plus travailler et grâce à de gros efforts fournis dans le passé, il vit désormais de ses rentes et se délecte de voir les autres se tuer à la tâche. Mais un jour, pour une raison inconnue, il est soudainement transporté dans un autre monde peuplé de créatures humanoïdes. Il tombe entre les mains d’une entreprise traitant ses salariés comme des esclaves et les faisant travailler dans un labyrinthe magique comme mineurs. Des salaires misérables, des horaires de travail interminables et des conditions de vie ignobles… Remonté contre ces méthodes d’un autre âge, Kinji prépare la révolte ! “Si tu veux survivre, travaille à en crever !

Si la critique du patronat japonais vous intéresse, dans un autre registre il y a également la série animée Aggretsuko ! Quant au premier tome de The Dungeon of Black Company, il est prévu pour le 5 juillet prochain, au prix de 8 euros.

Source

 

 

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?